16h : Comédie : le code a changé ?

En replay :

Souvent considérée comme populaire et longtemps rejetée des festivals et des prix, boudée par la critique, la comédie française est-elle enfin reconnue ?

Nourris d’engagements sociétaux, d’héritages d’Internet ou du stand-up, les codes de la comédie française ont-ils changé ? Comment se définissent-ils ? Sont-ils d’abord scénaristiques ? Ou jouent-ils sur d’autres ressorts créatifs : rythme, son, mise en scène, direction d’acteur, etc. ?

Qu’ils soient sociaux, ou issus de l’absurde, tous les genres de la comédie connaissent-ils ce nouveau souffle ? Quelles en sont les sources d’inspiration créatives : stand-up, cultures urbaines, etc. ?

Avec :

Olivia Côte,
comédienne et scénariste

Olivia Côte a fait des études de théâtre au Théâtre National de Strasbourg. Pendant quelques années elle joue dans des pièces merveilleuses mais pas forcemment très drôles. Elle créée donc avec sa meilleure amie Judith Siboni la série Vous les femmes, pour rire un peu. Ensuite elle joue dans les films de Jeanne Herry. Elle rit avec Camille Cottin et Camille Chamoux dans le film d Eloïse Lang Larguées. Puis dans la série Les copains d’abord écrite par Edgard Grima, avec sa grande comparse de poilade Judith Siboni. Puis avec Laure Calamy dans le film de Caroline Vignal Antoinette dans les Cévennes . Elle rit à gorge déployée sur le tournage de l’originale série Or de lui de Baptiste Lorber avec Ramzy Bedia. Elle a écrit plusieurs scénarios dont les sujets ne sont pas désopilants, comme le traumatisme de la guerre d’Algérie ou le cancer. Et pourtant elle a ri en les écrivant…

Laetitia Dosch,
comédienne et metteuse en scène

À 17 ans, Lætitia Dosch étudiante en lettres découvre le théâtre et intègre une école de théâtre. Après avoir été étudiante à la classe libre du cours Florent ainsi qu’à l’École Périmony, elle part pour la Suisse où elle entre à la « Manufacture ». Elle joue au cinéma avec Frédéric Mermoud pour Complices (2010), Justine Triet pour Vilaine Fille, Mauvais Garçon (2011), qui lui vaut deux prix d’interprétation aux festivals Côté Court et Silhouette, puis encore La Bataille de Solférino (2012) de la même réalisatrice, dans lequel elle tient le rôle principal aux côtés de Vincent Macaigne. Elle joue le rôle récurrent de Daphné dans la série Ainsi soient-ils, saison 2, coproduite par Arte. Au théâtre elle a notamment joué Isabelle dans le Mesure pour mesure de Jean-Yves Ruf, avec Éric Ruf. Dans la danse contemporaine, Lætitia Dosch a travaillé à plusieurs reprises avec le chorégraphe Marco Berrettini, et avec la chorégraphe espagnole La Ribot, pour PARAdistinguidas, Laughing Hole et Walk The Chair. Comme auteur-interprète, elle collabore avec la 2b company, fondée par François Gremaud. Elle crée divers spectacles transdisciplinaires, un cabaret de femme à barbe. Elle est aussi metteuse en scène et auteur de théâtre, notamment de Lætitia fait péter… (titre évolutif) qu’elle joue au centre culturel suisse de Paris, au théâtre de Vanves pour le festival Artdanthé, au théâtre Arsenic de Lausanne, au Théâtre Saint-Gervais à Genève. En juin 2019 elle fait partie du jury de Sandrine Bonnaire lors du 33e Festival du film de Cabourg.

Crédit Photo : Thomas Nouvelle

Baya Kasmi,
Cinéaste de L’ARP

Baya Kasmi est née à Toulouse en 78, d’un père Algérien et d’une mère Française.  Elle écrit et réalise pour le cinéma et la télévision, elle est aussi actrice et chanteuse. Au cinéma, elle a co-signé le scénario du Nom des Gens de Michel Leclerc, ainsi que La vie très privée de Monsieur Sim, et La lutte des classes, mais aussi Hippocrate et Médecin de Campagne de Thomas Lilti. Elle a réalisé un court J’aurais pu être une pute, Un long Je suis à vous tout de suite et une série Le grand Bazar. Elle est actuellement en préparation de son deuxième long métrage pour le cinéma, Youssef Salem a du succès avec Ramzy Bédia et Noémie Lvovsky

Sophie Letourneur,
réalisatrice et scénariste

Diplomée de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, Sophie Letourneur débute sa carrière par la réalisation d’installations vidéo et de courts-métrages expérimentaux. Elle passe ensuite au moyen métrage avec Manue Bolonaise (2005) et Roc et Canyon (2007) qui sortent alors en salle. En 2009, elle signe son premier long-métrage, La Vie au Ranch, prix du public et le prix du film français au festival « Entrevues » la même année. Suivront ensuite le court métrage Le Marin Masqué qui est récompensé par le Grand Prix du jury, le Prix de la jeunesse et le Prix de la presse au festival Côté court de Pantin en 2011, puis les longs-métrages Les Coquillettes (2013) et Gaby Baby Doll (2014). Son dernier film, Enorme (2020), mêle aux images de fiction des images documentaires tournées dans un hôpital, au service d’une comédie sur la maternité avec Marina Foïs et Jonathan Cohen.

Crédit photo : Giasco Bertoli

Félix Moati,
comédien et réalisateur

Félix Moati fait ses débuts au cinéma dans deux films aux registres très différents, la comédie LOL de Lisa Azuelos et le film d’horreur Livide. Il bénéficie dès son troisième film d’un rôle exposé : dans la comédie politique Télé Gaucho, sous la direction de Michel Leclerc, il y joue Victor, un passionné de cinéma qui s’engage dans une chaîne de télévision associative. Sa performance lui vaut une nomination au César du meilleur espoir masculin, en 2013. L’année suivante, il partage l’affiche de la comédie Libre et assoupi avec Baptiste Lecaplain et Charlotte Le Bon. Pour ce premier long-métrage de Benjamin Guedj, il décroche le Coup de cœur du jury au festival international du film de comédie de l’Alpe d’Huez. En 2014, il tient de nouveau un second rôle pour Hippocrate, de Thomas Lilti, porté par Vincent Lacoste. Il joue ensuite dans la comédie Gaby Baby Doll, écrite et réalisée par Sophie Letourneur. L’année 2015 est marquée par la sortie de trois films : il est au casting de la comédie Valentin Valentin, de Pascal Thomas, mais il passe surtout à un premier rôle avec À trois on y va, comédie de mœurs de Jérôme Bonnell. Il y a pour partenaires Anaïs Demoustier et Sophie Verbeeck. Cette comédie sur la bisexualité et le ménage à trois lui vaut une seconde nomination au César du meilleur espoir masculin. Enfin, Michel Leclerc lui confie un rôle dans la comédie dramatique La Vie très privée de Monsieur Sim, avec Jean-Pierre Bacri dans le rôle-titre. Autres retrouvailles en 2016, avec un second rôle dans Médecin de campagne, nouvelle réalisation de Thomas Lilti. L’année 2017 lui permet de renouer avec la comédie politique grâce à Cherchez la femme, de Sou Abadi, où il a pour partenaires Camélia Jordana et William Lebghil. Il tient également le premier rôle masculin du drame Simon et Théodore, de Mikael Buch. En 2018, il opère un tournant majeur : il tient le premier rôle de la comédie dramatique Gaspard va au mariage, d’Antony Cordier, puis présente au 71e Festival de Cannes la comédie dramatique Le Grand Bain, première réalisation en solo de Gilles Lellouche. Il fait partie d’un casting cinq étoiles comptant notamment Guillaume Canet, Virginie Efira et Benoît Poelvoorde. En février 2019, il réalise son premier film Deux fils dans lequel il joue également. Pour ce passage à la mise en scène de long-métrage, Moati dirige aussi ses partenaires et amis : Vincent Lacoste et Anaïs Demoustier.

Crédit photo : Georges Biard

Thomas Verhaeghe,
producteur

Thomas Verhaeghe a produit pendant dix ans une trentaine de court-métrages et dix long-métrages au sein de Sombrero films, dont La Stratégie de la Poussette de Clément Michel ou Mères et filles de Julie Lopes Curval. En 2015 il fonde l’Atelier de Production aux côtés de son frère Mathieu Verhaeghe et y a produit cinq long-métrages dont Au poste ! et Le Daim de Quentin Dupieux. Plusieurs films sont actuellement en attente de dates de sorties en salles ou en post-production dont un premier film de Nine Antico, les prochains projets de Quentin Dupieux, Antonin Peretjatko et Sylvie Verheyde. L’Atelier de Production prépare également le tournage d’une comédie musicale signée Noémie Lvovsky dont le tournage débutera en juin prochain.
Enfin Thomas Verhaeghe développe les prochains films de Danielle Arbid, Nicolas & Bruno, Olivier Py, Alice Vial, Caroline Poggi & Jonathan Vinel et Mounia Meddour.

Animé par :

Fabrice Leclerc,
journaliste

Journaliste cinéma à Paris Match, Fabrice Leclerc a notamment été le créateur et rédacteur en chef de Studio Ciné Live après avoir été rédacteur en chef adjoint du Film Français. Après des débuts à la radio pendant 15 ans (RTL, RMC, RFI), il a été de 2003 à 2019 chroniqueur et consultant cinéma sur France Info. Il est également membre de la Commission d’avance sur recettes au CNC, et de l’Academie des César