14h : Images animées et prises de vues réelles : d’un univers créatif à l’autre ?

Nombreux sont les scénaristes, réalisateurs, producteurs, compositeurs, qui créent aussi bien pour le cinéma d’animation que pour le cinéma en prise de vues réelles, et passent d’un univers créatif à l’autre selon leurs projets.

Après une introduction sur l’histoire du cinéma d’animation en France, que le Directeur du Festival International du film d’animation d’Annecy nous proposera à l’occasion des 60 ans du Festival, nos invités partageront leurs expériences et leurs choix de préférer le cinéma d’animation ou la prise de vues réelles selon leur projet ; ils aborderont les similitudes dans leur travail créatif entre ces deux univers cinématographiques ainsi que leurs nombreuses différences.

Avec :

Rémi Bezançon,
réalisateur et scénariste

Rémi Bezançon est né à Paris en 1971. Après des études à l’École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle puis à l’École du Louvre, il écrit et réalise trois courts métrages. Il tourne ensuite son premier long métrage en 2005, Ma Vie en l’air, une comédie romantique interprétée par Vincent Elbaz, Marion Cotillard et Gilles Lellouche, qui raconte les déboires d’un instructeur aérien dont la phobie de l’avion l’empêche de suivre la femme qu’il aime. Le film est nommé aux César dans la catégorie meilleur espoir. Mais c’est avec Le Premier jour du reste de ta vie, son deuxième film, qu’il est véritablement révélé au grand public en 2008. Cette fresque familiale au ton tragi-comique avec Zabou Breitman et Jacques Gamblin bénéficie d’un bel accueil critique et reçoit 3 César sur 9 nominations. En 2011, le cinéaste adapte le roman d’Eliette Abécassis Un Heureux événement, portrait intimiste d’une jeune femme, incarnée par Louise Bourgoin, qui livre sans tabou ses réflexions au sujet de sa grossesse et des premiers temps de sa maternité. Il opère ensuite en 2012 un tournant vers l’animation avec Zarafa, un conte pour enfants sur l’épopée historique de la première girafe arrivée en France, cadeau du sultan d’Égypte au roi Charles X. Le film est coréalisé avec Jean-Christophe Lie (ancien de chez Disney et animateur superviseur des Triplettes de Belleville) et sera nommé aux César pour le meilleur film d’animation. En 2015, Rémi Bezançon revient à la prise de vue réelle avec Nos Futurs, bromance douce-amère portée par Pierre Rochefort et Pio Marmaï, son acteur fétiche qu’il dirige pour la troisième fois.
Son dernier film, Le Mystère Henri Pick, adapté du roman de David Foenkinos, met en scène Fabrice Luchini et Camille Cottin dans une surprenante enquête sur une imposture littéraire. Il est en salle depuis le 6 mars 2019.

Crédit photo : AFP

Thomas Bidegain,
réalisateur et scénariste

Après avoir travaillé en France et aux États-Unis comme distributeur et producteur, Thomas Bidegain est depuis plus de 10 ans un scénariste reconnu. Il a co-signé les scénarios de Un Prophète, De rouille est d’os, Dheepan et The Sisters Brothers avec Jacques Audiard. Il a arrêté de fumer en 2009 mais s’y est remis deux ans plus tard et a depuis travaillé notamment sur A perdre la raison de Joachim Lafosse, Saint Laurent de Bertrand Bonello, La Famille Bélier et #jesuislà d’Eric Lartigau, La Fameuse Invasion Des Ours en Sicile de Lorenzo Mattotti, Stillwater le prochain de film de Tom McCarthy et Notre Dame Brûle que tourne actuellement Jean-Jacques Annaud. En 2015 il réalise son premier film Les Cowboys, avec François Damiens, Finnegan Oldfield et John C Reilly, dont il co-signe le scénario avec Noé Debré. Il est en préparation du second, une adaptation de Soudain, Seuls, un roman d’Isabelle Autissier, co-écrite avec Valentine Monteil. Il a reçu de prestigieuses récompenses et joue au basketball tous les mardis.

Crédit photo : Victoria Stevens

Guillaume Laurant,
scénariste

Dès l’âge de 18 ans, Guillaume Laurant exerce de nombreux métiers sans qualifications (manœuvre, saisonnier, manutentionnaire, livreur).  Grâce à son intégration dans une troupe de théâtre amateur, il écrit des sketchs et des pièces sur mesures pour ses camarades. Puis un scénario de moyen métrage qu’il envoie à Jean-Pierre Jeunet en trouvant son adresse dans l’annuaire. Il collabore aux dialogues sur La Cité des Enfants Perdus et son second scénario porté à l’écran est Le Fabuleux Destin D’Amélie Poulain. Depuis, Guillaume Laurant enchaîne romans et scénarios de films. Certains, comme J’ai perdu Mon Corps (2019, Jeremy Clapin) lui ont valu une reconnaissance internationale.

Mickael Marin,
directeur du Festival International du Film d’Animation d’Annecy

Né en 1976 à Lyon, Mickaël Marin débute sa carrière professionnelle en tant qu’apprenti au Centre international du cinéma d’animation (CICA) avant de gravir les échelons. Nommé à la direction de CITIA en 2018, sur la base d’un projet d’établissement ambitieux articulant culture, économie et formations sur le territoire annécien et à l’international, Mickaël Marin poursuit la transformation du Festival international du film d’animation et de son marché (Mifa) face au défi de croissance de l’industrie de l’image animée. En parallèle, il œuvre à la création de la Cité du cinéma d’animation au sein des Haras d’Annecy, afin de faire de la Venise des Alpes, la capitale mondiale du film d’animation !
Crédit photo : credit G. Piel-CITIA

Laurent Perez del Mar,
compositeur

Passionné de cinéma et après un cursus solide de piano classique et d’écriture musicale au conservatoire, Laurent Perez del Mar écrit ses premières partitions pour des courts-métrages, des publicités et des émissions de TV puis des long-métrages pour le cinéma. Il mène en parallèle ses études de médecine qu’il conclut par un doctorat en 2004. Sa partition pour Zarafa (nommé pour le César 2013 du meilleur film d’animation) de Rémi Bezançon et Jean-Christophe Lie marque un tournant dans sa carrière. Le succès populaire du film permet à la partition de rencontrer un large public. II écrit ensuite entre autres la musique de Loulou, l’incroyable secret de Eric Omond et Grégoire Solotareff, qui remporte le César 2014 du meilleur long-métrage d’animation. En 2016, le long-métrage d’animation La Tortue rouge, de Michael Dudok De Wit (Oscarisé pour Father and Daughter), remporte un grand nombre de prix à travers le monde dont le prix spécial Un certain regard au 69ème Festival de Cannes; Il sera par la suite nommé aux Oscars et aux César 2017; coproduit par les studios Ghibli. Laurent Perez del Mar remporte le prix de la meilleure musique de film de l’International Film Music Critics Association, ainsi que de nombreux autres prix et de nominations, aux Annie Awards à Los Angeles (Oscars des films d’animation), ou pour les prix Lumières entre autres En 2016-2017, il travaille avec Christian Carion, Serge Hazanavicius, Anders Walter, Chris Columbus, et Sophie Marceau. En 2017, il devient membre de l’Académie des Oscars. Depuis, il a signé les musiques de films comme Les invisibles, de Louis-Julien Petit,  Le Mystère Henri Pick, de Rémi Bezançon, Les éblouis de Sarah Suco…

Crédit photo : Jacques Boumendil

Marjane Satrapi,
réalisatrice, scénariste et dessinatrice

Marjane Satrapi accède à la célébrité avec la publication de Persepolis, une bande dessinée autobiographique en quatre volumes où elle raconte son enfance et sa jeunesse entre l’Iran de la Révolution islamique et l’Europe des années 1980-1990. Publiée par la maison d’édition française L’Association de 2000 à 2003, cette série est vendue à plus d’un million d’exemplaires en France, traduite dans de nombreuses langues et récompensée dans le monde entier. Satrapi publie dans la foulée deux autres bandes dessinées se déroulant en Iran, Broderies et Poulet aux prunes (prix du meilleur album du festival d’Angoulême 2004). Elle se détourne ensuite de la bande dessinée pour se consacrer notamment au cinéma. Ses deux premiers films, co-réalisés avec Vincent Paronnaud, sont des adaptations de ses œuvres : en 2007, le dessin animé Persepolis, primé à Cannes 2007 et aux César 2008, et en 2011 le film en prise de vues réelles Poulet aux prunes. Son premier film non adapté d’une de ses œuvres, The Voices, sort en salle fin 2014 et est primé à L’Étrange Festival et à Gérardmer. Son projet suivant est une biographie de Marie Curie d’après la bande dessinée Radioactive de Lauren Redniss.

Crédit photo : Maxime Verret / L’ARP

Valérie Schermann,
productrice

Productrice, le parcours de Valérie Schermann se confond avec le développement de ces structures et avec l’évolution de la trentaine d’artistes auteurs-illustrateurs qui sont représentés par Prima Linea depuis l’origine pour nombre d’entre eux.
Elle est productrice déléguée et exécutive des films Loulou et autres loups (2003), de Grégoire Solotareff, Serge Elissalde, Jean-Luc Fromental, Richard McGuire, Marie Caillou, François Chalet et Philippe Petit-Roulet, 2003, U (2006) de Grégoire Solotareff et Serge Elissalde, Peur(s) du noir (2007) de Blutch, Charles Burns, Marie Caillou, Pierre Di Sciullo, Lorenzo Mattotti et Richard McGuire, L’Homme à la Gordini (2009) de Jean-Christophe Lie, Zarafa (2012) de Rémi Bezançon et Jean-Christophe Lie, Loulou l’incroyable secret (2013) de Grégoire Solotareff, réalisé par Eric Omond
ou encore La Fameuse Invasion Des Ours en Sicile de Lorenzo Mattotti, Elle produit actuellement le prochain film de Jacques Audiard, Les Olympiades.

Animé par :

Laurent Valière,
journaliste

Laurent Valière est journaliste. Producteur de l’émission Tous les Mickey du monde sur France Inter et de Histoire du cinéma d’animation sur France Culture, il a publié Cinéma d’animation, la French touch (Editions de la Martinière / Arte éditions), Prix du Syndicat Français de la Critique de Cinéma. Il est journaliste au service culture à franceinfo et producteur du magazine 42e rue sur France Musique consacré à la comédie musicale.

Crédit photo : Radio France – Christophe Abramowitz